Réserver en ligne

Historique bâtiment

Le Moulin de Saint-Laurent a une longue histoire derrière lui. Sa vocation première est celle d’un moulin à farine, servant à moudre le grain des résidants du côté sud de l’Ile. Sa construction remonte au début du XVIIIe _ siècle. Guillaume Gaillard, procureur de François Berthelot qui est propriétaire de l’Ile à ce moment, mentionne dans son rapport de 1718 pour Saint-Laurent l’existence d’un moulin à eau et d’une vieille tour de moulin à vent. Le dénombrement de 1725 fait également état d’un moulin à eau en pierres et l’inventaire de 1730 en précise les dimensions : il a deux étages, plus un grenier et il est couvert en bardeaux.

Il a été longtemps la propriété de la Seigneurie Drapeau, mais il est connu davantage sous le nom de « Moulin Gosselin ». En effet, c’est en 1858 que François Gosselin en devient le propriétaire et cette famille l’exploite jusqu’au début des années 1920. C’est alors l’arrêt des opérations et l’abandon du bâtiment jusqu’au milieu des années 1950, alors qu’un peintre et sculpteur de Québec, monsieur Paul Lacroix, en fait l’acquisition et y installe son atelier.

En 1963, des Hollandais, monsieur et madame Van Veen, en font l’achat et procèdent à sa transformation intérieure, d’abord pour en faire une salle de concert et par la suite lui donner sa vocation de restaurant.

C’est en 1986 que les propriétaires actuels, la famille Prémont – Lachance en font l’acquisition. Au fil du temps, ils y ont apporté plusieurs travaux de rénovation pour en sauvegarder l’authenticité.